Navigation | Les jeunes et la publicité télévisée

août 2018
L Ma Me J V S D
« jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Recherchez aussi :

Catégories

Catégories

28 janvier, 2009

Sommaire

-Introduction générale au TPE.

-L’emprise de la publicité chez les enfants.

-Les moyens utilisés par les publicitaires.
1)La mise en scène.
2)L’identification de l’enfant au personnage.
3)Les émotions suscitées par les publicités.

-Conséquences morales sur les enfants.
-Conséquences économiques.

-Conclusion.

Par tpe1es1media1es1indp le 28 janvier, 2009 dans Non classé
Pas encore de commentaires

17 janvier, 2009

Introduction générale au TPE

Thème: La consommation

Sujet: La publicité et les jeunes de 4 à 12 ans

Matières: SES/ Arts

Problématique: Quels liens existent-ils entre la publicité télévisuelle et les jeunes de 4 à 12 ans?

 

 

C’est un fait, tous les médias ne sont pas égaux et vus de la même manière par les enfants. La télévision reste le média le plus utilisé par la tranche d’âge que nous étudions. En effet, selon une étude réalisée par Médiamétrie en 2001, les 4-12 ans regardent la télévision plus de 2 heures par jour. C’est pourquoi cette tranche d’âge est idéale à étudier et les publicitaires ont trouvé là une cible facile. D’autant plus que les jeunes enfants sont plus vulnérables et influençables que quiconque.

Ainsi à 6 ans, ils sont plus d’ 1/3 à croire systématiquement ce que disent les publicités. Ce pourcentage tombe à moins de 10 % après 12 ans. Et les publicitaires, en plus de viser les enfants pour ce qui les concerne directement (secteur alimentaire et ludique), les visent aussi pour tout ce qui est du ressort des adultes, comme l’achat de voitures, ou bien les destinations de voyage, les enfants ayant une influence sur les achats de toute la famille.

Pour cela, les publicitaires utilisent des moyens artistiques divers et variés pour capter l’attention du jeune public. De ce fait les enfants sont captivés par la publicité télévisée, presque comme pour n’importe quel autre programme. Cela peut avoir de nombreuses conséquences que nous allons analyser dans ce TPE.

Mais quels sont les liens exacts qui unissent la publicité télévisuelle et les jeunes enfants?

Quels impacts a-t-elle sur leur santé et l’économie?

Nous allons tenter de répondre à ces questions dans ce TPE.
 

Par tpe1es1media1es1indp le 17 janvier, 2009 dans Non classé
Pas encore de commentaires

I) L’emprise de la publicité chez les enfants

Dans notre société, les enfants prennent une place et une influence de plus en plus importantes au sein de la famille. On remarque cette évolution par des méthodes d’éducation moins strictes et plus constructives de la part des parents, et l’apparition de programmes divertissants et éducatifs (dessins animés…) leur étant uniquement destinés. Ces évolutions sont bénéfiques à l’éveil de l’enfant, cependant elles ont un effet pervers : une éducation trop laxiste peut mener l’enfant aux caprices, qui le font passer au statut d’ « enfant-roi ». 

   Les publicitaires ont bien compris ce phénomène et ciblent désormais l’enfant dès ses premières années.   Les enfants n’ayant pas les capacités de financer leurs envies et de prendre des décisions objectivement avant l’âge d’environ 10-11 ans, commencent à utiliser les spots publicitaires comme arguments auprès de leurs parents, qui vont être incités à la consommation.

C’est ainsi que la population devient petit à petit actrice de la stratégie publicitaire, qui pèse « seulement » 600 milliards de dollars chaque année.    Nous retrouvons ce phénomène dans 2 secteurs de consommation particuliers :   

 

 

Le secteur alimentaire 

L’alimentaire est le principal facteur de ce marché. En effet, selon une étude belge (Le Crioc, 2004), dans un magasin d’alimentation, les parents achètent 84% des produits en fonction des goûts et des demandes de leurs enfants.

 L’alimentaire attire les enfants par les saveurs qu’il prétend donner, tout en nourrissant plus ou moins bien nos jeunes consommateurs (cas d’obésité, traité dans un autre thème). Dans ce secteur dominent les produits issus des grandes entreprises (souvent représentés par des filiales), ce qui fait que le publicitaire a beaucoup de moyens pour convaincre les enfants. Lors du premier achat, les enfants vont acheter les produits pour sa forme, les arguments évoqués dans la publicité, mais dans peu de cas pour sa qualité (ce qui implique la surconsommation).   

 

Le secteur du jouet 

Tout aussi lucratif, voire plus lors des événements annuels (Noël, Pâques…), le jouet va permettre à l’enfant de s’identifier. Les entreprises les plus bénéficiaires sont toujours les grandes entreprises (Smoby, Lego…) à l’exception qu’entrent également en compte les dessins animés que regardent les enfants (Dora l’Exploratrice, Batman…) dont les produits dérivés sont très populaires. Lors de l’achat, l’enfant choisira son jouet en fonction du personnage représenté, et/ou le style de jouet.

 On constate également une forte progression de la consommation de jeux vidéo, qui est notamment due à l’apparition de nouvelles consoles de jeux, plus adaptées aux petits comme la Nintendo DS, à l’éducation plus laxiste citée précédemment, ainsi qu’à la multiplication des publicités télévisuelles les concernant. Avec notre sondage réalisé dans une classe de CP, où nous avons demandé aux enfants de nous citer un ou deux jouets de leur liste de Noël, on a constaté que plus de la moitié étaient des consoles de jeux ou des jeux vidéos, et ce, malgré le bas âge des enfants de CP (6 ans).

 

Par tpe1es1media1es1indp le 17 janvier, 2009 dans Non classé
Pas encore de commentaires

II) Les moyens utilisés par les publicitaires

Dans ce thème, nous allons évoquer en détail les moyens utilisés par les publicitaires pour faire vendre les produits de marques.


Par tpe1es1media1es1indp le 17 janvier, 2009 dans Non classé
Pas encore de commentaires

1. La mise en scène

 

 

Tout d’abord, on peut constater que dans la plupart des pubs, surtout celles qui concernent les jouets on nous montre un décor de rêve: Barbie se promène sur la plage alors que des vagues déferlent derrière elle, les extra-terrestres traversent l’espace et les véhicules tout-terrain sautent par dessus rivières et fossés. Toutefois, les roches, la terre, le sable et l’eau n’accompagnent pas les jouets, et les jeunes ne prennent pas du tout conscience de cela en regardant la publicité…

1. La mise en scène wmv

Un produit peut paraître également plus grand ou plus petit que ce qu’il est réellement.

 

 

 

En ce qui concerne les sons, ils contribuent aussi grandement à faire vendre le produit : la musique et les autres effets sonores s’ajoutent à l’excitation créée par les publicités. Cela peut rendre un jouet plus attrayant car on utilise souvent les mêmes méthodes que dans les vidéoclips. Ils aident à créer l’ambiance voulue par les publicitaires.

 

 

wmv

 

 

Aussi, les slogans ont leur importance : ils sont souvent répétés plusieurs fois dans la même publicité, comme cela ils rentrent facilement dans la tête et nous rendent susceptibles d’acheter le produit.

Et en effet lorsque nous avons réalisé notre sondage dans les classes de primaires, et que nous avons demandé aux enfants de nous réciter le slogan, après leur avoir montré des logos de marques, les résultats ont été les suivants :

Playmobil : 27 enfants sur 28 ,soit environ 96 %.

Haribo : 24 enfants sur 28, soit environ 86 %.

Action Man : 20 enfants sur 28, soit environ 71 %.

Ont su reconnaître les slogans.

 

 

Les logos jouent également un rôle important, même en télévision, car ils apparaissent à la fin de la publicité et c’est à cela en particulier que les enfants reconnaissent la marque, surtout ceux ne sachant pas lire.

Là encore nous en avons la preuve grâce à notre sondage, dans la classe de moyenne section en effet, ce sont les logos Playmobil et Lego qui ont été reconnus unanimement, d’autant plus que les enfants de ce niveau (4 ans) ne savent pas encore lire.

 

 

Enfin, pour inciter l’enfant à acheter un produit, on peut se servir de héros sportifs, de stars de cinéma, et de toutes sortes d’idoles que les enfants admirent, qui nous diront quoi manger ou quoi porterLes publicités essayent donc de se fabriquer une image de marque et de qualité, comme si la star en question avait approuvé, goûté ou aimé le produit. Les enfants écoutent sans se rendre compte que ces personnes sont payées généreusement pour jouer dans une publicité.

wmv

Par tpe1es1media1es1indp le 17 janvier, 2009 dans Non classé
Pas encore de commentaires

12

Think Tank Populaire |
les Couêts Bouguenais |
Coaching paroles et textes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | d-branches
| molossewaf
| Berloul Mania 3